Accueil

Nathanaëlle Bouhier-Charles : Auteure & formatrice

Nathanaelle Bouhier-Charles

Nathanaelle Bouhier-Charles

Auteure, formatrice, animatrice de groupes de parents… Nathanaëlle est une femme qui a le don de transmettre ses passions et c’est la raison pour laquelle nous avons choisi de l’interviewer en premier sur Langue des signes bébé.com

– Comment vous est venu la passion pour la langue des signes pour bébé,

J’ai découvert cette pratique quand je vivais aux États-Unis. Je fréquentais des groupes de parents qui se retrouvaient autour du sujet de l’éducation bienveillante et plusieurs familles utilisaient les signes avec leurs enfants qui ne parlaient pas encore.

A cette époque, signer avec les bébés, je trouvais que c’était une idée complètement farfelue voire inutile, pire nuisible ! Pourquoi s’astreindre à apprendre des signes et penser à les utiliser tout le temps alors que l’enfant parlera de toute façon. Pourquoi vouloir ajouter quelque chose de plus dans une journée déjà bien remplie en stimuli « naturels »?

J’étais très dubitative et je trouvais que c’était une mode un peu bizarre qui me faisait penser à des apprentissages précoces pour que les enfants “prennent de l’avance”, ce à quoi bien sûr j’étais farouchement opposée. Et puis…. Et puis je me suis intéressée à l’Hygiène Naturelle Infantile (HNI, c’est le nom donné en français), pratiquée par les 3/4 des parents de la planète, qui consiste à repérer les signaux corporels d’un enfant qui a besoin de faire pipi ou caca pour lui permettre faire ailleurs que dans une couche.

Pour une meilleure communication sur ces sensations, ces besoins, il est recommandé d’utiliser un code et donc j’ai introduit le signe ASL (American Sign Language) de “toilet », chaque fois qu’il était question d’élimination. J’essayais d’y penser le plus souvent possible, mais je n’étais pas très assidue.

Un jour, alors qu’il avait 10 mois et que j’avais failli à ma routine habituelle (je lui toujours proposais de faire pipi avant l’attacher dans son siège-auto), mon fils a commencé à râler. Nous étions pressés de rentrer et je lui ai demandé de faire dans sa couche en lui promettant qu’on le remettrait très vite au sec. Mais il ne s’est pas laissé rembarrer, il ne voulait pas se faire dessus ! Face à son insistance, je me suis retournée et j’ai vu qu’il signait avec ses deux mains ! C’était la première fois qu’il signait ! On s’est garé, il a fait pipi et je n’oublierai jamais son regard reconnaissant !

"Ça a été le déclic..."

« Ça a été le déclic… »

Ça a été le déclic. Je me suis dit « Mon dieu, c’est si facile ! S’il peut me faire comprendre ce dont il a besoin, il peut sûrement, grâce à d’autres signes simples, me dire aussi ce qui le rend heureux, ce qui l’incommode, ce qui l’intrigue… Je me suis donc inscrite à un ateliers langue des signes pour bébé avec mes deux enfants. Mon ainée avait alors deux ans et demi, elle ne parlait presque pas. Elle a adoré les comptines et les chansons signées et elle a fait des progrès phénoménaux à l’oral.

En 2005, nous sommes rentrés en France, j’étais enceinte. On voulait continuer cette belle aventure au pays des signes, seulement voilà, il était très difficile de trouver du matériel agréable en Langue des Signes Française (LSF). Il n’y avait pas de livre qui regroupait les signes qu’on utilisait déjà, il m’a fallu acheter tous les dictionnaires disponibles et les compiler. Il n’y avait pas de DVD ni de poster comme on avait connu. Il n’y avait rien pour s’y mettre facilement alors j’ai voulu promouvoir les signes avec les bébés de ce côté-ci de l’Altlantique !

J’ai parlé de mon expérience sur des listes de discussion de parents, j’ai rassemblé des gens qui s’intéressaient au Baby Sign, à la LSF, à l’éducation sans violence, j’ai écrit des petits articles, les expériences ont commencé à s’accumuler, les témoignages aussi. J’ai rencontré Monica Companys, formatrice LSF et comédienne sourde, et en 2006, on a créé Signe Avec Moi. Une asso s’est montée pour organiser des formations à l’animation d’ateliers ainsi qu’un site pour informer et un forum pour partager. J’ai quitté Signe Avec Moi en 2009 et un 4ème bébé signeur est né dans notre famille.

– Combien de livre avez-vous écrit ? Depuis combien de temps ? Parlez nous un peu de votre travail.

signe avec moi

signe avec moi

Signe Avec Moi est mon premier livre, c’est le livre que j’aurais aimé trouver en arrivant en France. J’y explique comment s’y prendre et pourquoi, il est émaillé de nombreux témoignages et comporte un dico photo de 408 signes.

C’est le premier livre sur le sujet en français. Les livres américains comme « La Méthode Baby Signs » de Linda Acredolo et Susan Goodwy ainsi que « Bébé parle » de Monica Beyer ont été traduits après et ont gardé les signes d’ASL.

les bébés signeurs

les bébés signeurs

En avril 2010, mon deuxième livre « Les bébés signeurs » est sorti chez Jouvence. Je souhaitais un format plus petit, plus basique, pas cher, pour ceux qui hésitent à investir, bref un petit bouquin qui se prête ou se donne facilement.

Mon prochain livre est coécrit avec Flavie Augereau, psychomotricienne, il sortira en août chez Nathan dans la collection « 100 activités… »

Je suis surtout active dans le mouvement de la parentalité positive avec l’association la maison de l’enfant

– Existe-t-il selon vous des études qui prouvent que l’utilisation de la langue des signes pour enfant améliore accélère l’apprentissage de la parole.

 Oui bien-sûr il en existe, les américains ont presque 30 ans d’avance sur nous là-dessus. Voici un excellent document qui répertorie les études en lien avec les signes, les apprentissages et différents publics.

C’est indéniable, ajouter une dimension gestuelle facilite et ancre mieux les apprentissages. Les enfants investissent le monde avec leur corps et tous leurs sens en éveil, c’est pour cela qu’ils apprennent si vite.

– Quelle formation faut-il suivre pour être professeur de langue des signes pour bébé

Pour moi, le plus important, ce n’est pas d’utiliser les signes « pour les signes », sinon on peut vite tomber dans une logique de performance ou de manipulation. Ce qui me tient à cœur c’est la création du lien, comment le nourrir et faire grandir l’attachement.

Les signes doivent être au service de la relation adulte-enfant. Signer avec les enfants doit s’inscrire dans une démarche d’éducation respectueuse du rythme, des capacités et de la personnalité de l’enfant. Cette intention dans la relation compte beaucoup pour moi.

Je  soutiens celles et ceux qui ont le même message et respectent la LSF. Ce que je souhaite, c’est que dans ce domaine très marginal aujourd’hui, les gens qui veulent faire connaître les signes avec les bébés mettent leur enthousiasme, leurs connaissances, leurs compétences en synergie pour qu’un nombre croissant de famille découvre les joies d’une communication enrichie.

– Que pensez-vous de l’initiative de Lingueo de proposer l’apprentissage aux parents de la langue des signes pour bébé en visioconférence ?

Je trouve que c’est super et que cela diversifie l’offre, la visioconférence remplace avantageusement les déplacements. Ce que Lingueo propose c’est un cours individuel et personnalisé en direct, je salue cette initiative qui correspond à de la demande.

Je pense que ça contribue à faire connaître les signes et les signes servent à rapprocher les êtres humains !

Lien vers les formations Lingueo pour communiquer avec bébé

– Pensez-vous que la langue des signes pour bébé va se démocratiser en France comme elle l’est aux états unis ou au canada, pourquoi ?

Aux Etats-Unis, beaucoup de crèches utilisent les signes, il y a énormément d’offres de cours, de supports pour apprendre, il y a des émissions à la télé… En aparté: juste par curiosité, allez faire un tour sur  Harriscomm.com, visitez la section Baby Sign Language et Children’s Materials, vous verrez la variété et la quantité de l’offre ! Je viens d’y refaire un tour : presque 300 (!) produits proposés aujourd’hui. Il y a des interprètes dans les administrations, presque tout le monde a des rudiments d’ASL. Les signes sont beaucoup plus “banals” et « dans les “mœurs” qu’ici.

Et pour cause: imaginez-vous que la langue des signes française a été interdite pendant 100 ans. Alors qu’elle se développait et se répandait aux US menant au baby sign dans les années 80, elle était totalement opprimée en France. Nous partons de plus loin…

Pour répondre à la question, oui j’espère que les signes avec les bébés vont se démocratiser, et je fais ce que je peux pour y contribuer. Je vois aussi que ça crée des ponts avec les sourds, des ponts entre générations, des ponts avec des personnes qui ont des difficultés à s’exprimer.

La parole des professionnel(le)s de crèche est très intéressante et encourageante, ils et elles disent bien comment l’utilisation des signes change leurs pratiques et leur regard. Les signes ont toute leur place au cœur même du concept de bientraitance.

Tant que les parents sont invités à se connecter à leur enfant, à l’écouter, à lui accorder de l’attention, tant qu’ils sont encouragés à être créatifs, à chanter, à jouer, et à lâcher prise sur leurs attentes de performance, ça me va !

Nous avons tous, TOUT A Y GAGNER !

– Nous vous connaissons comme une femme passionnée et passionnante : Parlez nous de votre futur projet sur lequel vous travaillez certainement.

Ahahahah, oui. Je suis en plein bouclage pour le livre qui paraîtra en août mais je suis déjà sur un autre projet: un magazine sur la parentalité positive. Un travail passionnant et exaltant avec une bande d’ami(e)s… La surprise est pour l’automne !

MERCI à languedessignesbébé.com & Lingueo.fr pour votre accueil et MERCI de porter ce projet sous une nouvelle forme.

3 commentaires (+add yours?)

  1. MARATIER
    Oct 14, 2015 @ 22:26:32

    Bonjour,

    J’ai travaillé durant 21 ans auprès de jeunes enfants sourds.Actuellement, je travaille dans un multi- accueil. J’ai mis en place bébé signe car ayant de l’expérience , je me permets de transmettre ce que j’ai pu acquérir durant quelques années . Je souhaiterais souligner le fait qu’il faut respecter la lsf qui est une langue à part entiėre et que même si ce sont des mots qui sont transmis aux enfants , il faut les transmettre correctement.
    Certaines personnes souhaitent transmettre sans connaître cette langue . Attention !!! Pas n’importe comment.
    Christelle

    Répondre

  2. dupont
    Nov 29, 2013 @ 01:16:31

    sur la premiere ligne de cette page vous parlez de langage des signes, en fait la langue des signes francaise est une langue a part entiere reconnue comme telle et non un langage

    Répondre

    • Signes pour Bébé
      Nov 29, 2013 @ 13:50:14

      Nous comprenons votre remarque et c’est tout a fait bien de se battre pour l’utilisation des bons mots surtout quand on touche a la surdité pour autant je vous invite à lire cette article et vous comprendrez qu’on parle bien de langage gestuel avec bébé (Nom du second livre de NBC bébés signeurs) et non de la LSF avec sa structure grammaticale. Même si de nombreux signes sont identiques. La motricité des bébés ne leurs permet pas de tous les pratiquer.

      On peut donc parler de langue des signes utilisées pour les bébés ou de langage des signes pour bébé par contre on ne peut jamais parler de langage si l’on parle de la LSF langue des signes française et non seulement langage.

      A lire : Développement du langage chez le bébé :
      https://languedessignesbebe.com/communiquer-avec-bebe/les-bebes-et-le-langage/

      Répondre

N'hésitez pas à témoigner/commenter...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :