Accueil

Histoire de la langue des signes pour bébé

Dès le début des années 80, la langue des signes, qui n’est alors utilisée que dans les familles dont l’un des membres est sourd ou malentendant, suscite l’intérêt de chercheurs américains.

Joseph Garcia a observé que les enfants entendants de ses amis sourds commencent à communiquer en langage des signes dès l’âge de 9 mois. Intéressé, il décide d’approfondir ce constat et en a fait le sujet de sa thèse. Son étude évoluera ensuite vers le programme « Sign with your baby ».

Parallèlement, Linda Acredolo, professeur de psychologie à l’université de Californie, a remarqué que sa fille de 12 mois a élaboré un langage à base de signes qui lui permet de communiquer avec son entourage. Sa curiosité est piquée au point de solliciter l’aide d’une collègue, Susan Goodwyn, afin d’étudier les possibilités d’un tel langage.

les enfants signeurs développent leurs capacités de communication mais aussi cognitives plus rapidement que leurs paires non-signeurs…

Leurs conclusions ne diffèrent guère de celles de Joseph Garcia : les enfants signeurs développent leurs capacités de communication mais aussi cognitives plus rapidement que leurs paires non-signeurs. Elles mettent alors au point un ensemble de signes pour bébé, créent un programme nommé « Baby signs » et publient un premier livre en 1996, « Baby signs : how to talk with your baby before your baby can talk ».

Si la précocité de développement des capacités de communication des enfants qui signent fait l’unanimité parmi ces chercheurs, leur conception du langage des signes pour bébés diffère. Joseph Garcia préconise l’apprentissage de la langue des signes conventionnelle (American Sign Language (ASL) aux Etats Unis, Langue des Signes Française (LSF) en France) ; Linda Acredolo et Susan Goodwyn lui préfèrent une version simplifiée.

L’étude d’une langue des signes conventionnelle, comme dans le programme « Sign with your baby », faciliterait la transmission des signes aux personnes qui entourent l’enfant, d’autant que la langue des signes est largement répandue (elle est la 3ème langue la plus parlée aux États-Unis).

Le programme « Baby signs » s’inspire lui aussi largement de la langue des signes mais en offre une version simplifiée, en adéquation avec les possibilités morphologiques de bébé. Cette méthode laisse plus de place à la créativité des enfants et de leurs parents.

La langue des signes pour bébé n’arrive en France que 10 ans après (en 2006)  avec « Signe avec moi » de Nathanaelle Bouhier Charles du nom du premier livre sur le sujet ainsi que de l’association qui se bat pour évangéliser la pratique sur le territoire. Plusieurs associations locales sont créées dans les grandes villes…

La pratique n’explose véritablement que quelques années plus tard grâce à la facilitation de l’accès à l’apprentissage de ce langage via le Web.

En janvier 2012, Arnaud Portanelli & Guillaume le Dieu de Ville co-fondateurs de Lingueo.fr (site de formation linguistique) décident d’en proposer l’apprentissage à distance grâce à la visioconférence.

A ce jour plus de 600 personnes sont formées en ligne chaque mois. Les crèches publiques et privées s’y sont mises et les médias ont repris le relais de l’évangélisation !

Publicités

N'hésitez pas à témoigner/commenter...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :