Accueil

Quand Doolittle teste La langue des signes pour bébés

Laisser un commentaire

On a testé…

la langue des signes pour bébés

Bébé grogne, bébé chouine, bébé est tout rouge.
Et si, pour communiquer avec lui,
vous utilisiez les mains?

On a rendez-vous sur Lingueo.fr, un site spécialisé dans l’apprentissage des langues. Pour apprendre la langue des signes pour bébés, comme pour l’anglais ou l’hé­breu, il suffit de s’y connecter, de lancer Skype et de faire tourner la webcam.

Les avantages de ce télé-apprentissage sont indé­niables.

Outre le fait de pouvoir jouir du plaisir d’apprendre depuis son canapé, et en petite culotte, personne ne pourra assister à nos gênantes gesticulations. Nous voilà donc rapidement en face de Florence, notre profes­seure. Celle-ci se présente à nous en posant son index droit au milieu d’un V formé par les doigts de l’autre main dessinant ainsi un genre de tong.

Florence doit aimer se balader les doigts de pied à l’air libre, car chaque personne se choisit son « nom signe » en raison d’une caractéristique physique. Le cours commence et Florence nous apprend d’abord les signes les plus utiles pour le dialogue avec l’enfant, comme « encore » (on reprend le geste du temps mort au basket) ou « lait » (on ressert une main comme une pince et on place l’autre main à la verticale). Puis arrivent « papa » (on caresse sa moustache), « maman » (on caresse sa joue), « fille » (on fait courir deux doigts le long de sa joue, comme pour toucher le ruban d’un chapeau noué sous le menton) ou encore « garçon » (on passe sa main sur son front, comme pour faire apparaître une casquette).

La farandole de signes bizarroïdes dé­boussole quelque peu et ne manque pas de faire sensation auprès de notre enfant installé à côté de nous alors que le cours s’achève. Cela tombe bien car il faut vite tester » notre apprentissage. Nous voilà donc lancés dans une conversation en langage des signes avec le petit. En quelques instants, celui-ci semble saisir les gestes simples, et s’amuse même à les reproduire devant nous avec une aisance déconcertante. Mais il a 2 ans et parle déjà, même de façon rudimentaire.

Chez les bébés, qui peuvent débuter l’apprentissage dès 7 mois, l’apprentissage des signes est plus long et passe par plusieurs étapes. Il faut d’abord leur montrer les gestes, puis leur faire com­prendre leur sens avant qu’ils ne se les approprient et puissent les reproduire eux-mêmes. Au total, le processus peut prendre plusieurs mois. Pour nous, il ne faudra que cinq cours d’une demi-heure éta­lés sur cinq semaines, et assortis de la compulsions d’un petit livre de vocabulaire, pour maîtriser sérieusement la langue des signes pour bébés. Tout ça depuis son canapé !

Doolitlle : On a testé… la langue des signes pour bébés

 

A propos de Doolittle

DOOLITTLE est un magazine de mode, culture, et société, entièrement dédié à l’enfant. Bien dans son époque, DOOLITTLE s’adresse à des parents dont le modèle familial s’est largement diversifié.

DOOLITTLE se découvre chaque saison comme une plongée dans le monde de l’enfance. Un monde pastel, tendre et coloré mais aussi un monde espiègle et turbulent, un monde d’émotions fortes.

L’enfant DOOLITTLE n’est pas une icône endimanchée sage comme une image : il rigole, il pleure, il se bagarre avec sa petite sœur ; il grimpe aux arbres, s’éberlue au cinéma, demande d’où vient le vent, s’éblouit au cirque, s’inquiète sans cesse de savoir “quand est-ce qu’on arrive”, et ne veut jamais manger ses épinards…

Vivant, esthète, unique, DOOLITTLE mélange news, mode, voyage, reportage, société, psychologie, cahier pratique, témoignages des lecteurs et de leurs enfants, agenda : c’est une mine d’informations, c’est une mode en mouvement, c’est un voyage ludique et passionné au pays de l’enfance.

En savoir plus sur Doolittle & sur Facebook

Le langage des signes pour bébé, un outil de communication pour tous les bébés

Laisser un commentaire

Le langage des signes pour bébé permet aux bébés de s‘exprimer et se faire comprendre avant le stade du langage. L’enfant utilise très tôt ses bras et ses mains, alors que le langage apparait beaucoup plus tard.

L’enfant fait naturellement des signes comme « au-revoir », ou « non », il suffit juste de lui en montrer d’autres pour que par son jeu d’imitation il se les approprie et les reproduise aussi facilement qu’il l’a fait pour le « au revoir » !

Le principe est donc d’accompagner la parole de l’adulte par des signes illustrant certains mots clés du quotidien ; de la même façon que vous dites « au revoir ! » en agitant la main, vous allez lui dire : « tu veux manger ? » en faisant en parallèle le signe de « manger ».

Puis l’enfant, par son jeu d’observation, va constater que vous vous dirigez ensemble vers la cuisine, que vous sortez les gâteaux du placard, vous faites alors le signe « gâteau » et « manger » en parlant en même temps. Il va alors dans un second temps, faire le lien entre la situation, le son qu’il entend et le signe qu’il voit… pour dans un troisième temps pouvoir à son tour s’approprier ses signes et vous « dire » je veux un gâteau en faisant le signe de « gâteau ».

C’est aussi simple que cela !

C’est un support à l’acquisition du langage comme le « 4 pattes » l’est à la marche ; trouver son équilibre, être en confiance, pour, une fois ses marques et points d’appui assurés, pouvoir se lancer sur ses deux jambes.

En plus de cette facilité d’intégration dans le quotidien, vous connaissez déjà plein de signes sans le savoir :

  • Manger ? Comment vous feriez ce signe ?
  • Et boire ?
  • Et dodo ?
  • Bon allez, et canard ?

La langue des signes avec les bébés est un outil de communication qui peut être utilisé par tous les enfants, dès les 7-8 mois.

Il est utilisé dans le quotidien du tout-petit sur des actions de la vie courante, le « bain », « changer la couche », « papa », « j’ai peur », mais il peut être aussi utilisé pour illustrer une histoire, chanter des comptines gestuelles… Les enfants sont friands d’histoires avec des animaux, si en plus de lire on rajoute le bruitage et l’image, cela devient une pièce de théâtre !

En répondant à leurs désirs, ressentis, émotions, on réduit considérablement le sentiment de frustration qui peut monter lorsque l’enfant veut nous dire quelque chose que nous ne comprenons pas. Quand l’adulte comprend, l’enfant se sent valorisé, car il a fait passer un message qui a été compris. Cela renforce son estime de soi et lui donne un peu plus chaque jour confiance en lui !

On parle des besoins, des envies et des émotions, c’est sûr que les signes servent au quotidien, ils peuvent aussi s’enrichir avec les histoires et les comptines. Mais cela peut être aussi simplement du partage (et c’est peut-être ce qui est le plus beau !)

Anecdote :

Un jour, nous nous promenions avec ma fille en écharpe, elle me dit qu’elle avait vu un chien. Elle ne m’a pas dit en signes : « Maman, j’ai vu un chien ! », mais juste fait le signe « chien ». Or, cette rue était déserte, nous n’avions croisé personne. Je décide malgré tout, de revenir sur nos pas et effectivement, il y avait un chien dans une voiture qui passait le bout de sa truffe par une vitre légèrement baissée.

Cela n’a pas changé ma vie d’avoir vu un chien dans une voiture, mais le plus important était de savoir que ma fille l’avait vu elle, et voulait le partager avec moi. Quelle émotion pour moi, de voir que l’on pouvait se « raconter » des choses, communiquer tout simplement sur des petits trucs que nous vivions toutes les deux, un véritable échange et le plus important était la réaction de ma fille : un sourire jusqu’aux oreilles, de voir qu’elle était comprise et que j’avais pris le temps de vivre ce moment avec elle, la découverte de ce chien dans cette voiture. Un grand moment que je souhaite à tous les parents de voir la satisfaction dans les yeux de son petit, de faire son premier signe et d’être compris. Un grand moment d’émotion.

Les signes peuvent être une aide pour la vie de tous les jours et peuvent aussi aider l’enfant à s’exprimer dans des moments d’urgence, de stress.

Quand la parole manque, il reste les mains…

un obstacle physique (une grosse crise d’asthme par exemple) ou une situation difficile à gérer, l’enfant est accompagné pour surmonter cette étape.

Cette présentation vise aussi à montrer que l’on dispose d’un outil merveilleux, la Langue des Signes Française qui peut nous aider dans bien des situations. Mais attention, quand on utilise les signes en illustration de la parole, on ne pratique pas la Langue des Signes mais le français signé ; dans la phrase, les mots essentiels sont signés, sans syntaxe ni grammaire.

Apprends-moi la langue des signes SINON…

Laisser un commentaire

apprends-moi-la-langue-des-signes-sinon

apprends-moi la langue des signes sinon…

La langue des signes pour bébés pointe son nez

Laisser un commentaire

SOCIÉTÉ. Largement répandue aux Etats-Unis, la langue des signes pour bébés pointe son nez. Pour communiquer avant la parole, en toute simplicité.

Dans les mains de Valia, Kidoo, la marionnette, prend vie. Les cinq doigts écartés, la paume sur la poitrine, elle signe : « peur ! » Autour, parents, frères ou soeurs observent, pour mieux communiquer avec leur petit dernier d’à peine 10mois, parfaitement entendant.

« La langue des signes pour bébé, explique Valia Guillard, qui anime les ateliers Ludo’Signe, ce sont des signes simples empruntés à la communauté sourde pour comprendre son enfant, lui permettre de s’exprimer autrement qu’avec des pleurs. » Elle entonne une chanson, pour aider à mémoriser ces codes que les petits, par la suite, reproduiront.

« Dodo », « manger », « froid », ils peuvent en utiliser jusqu’à 300, comme autant de mots silencieux. « Les gens qui ne connaissent pas sont souvent surpris, reconnaît Valia, mais c’est juste enrichir la gestuelle qu’on adopte naturellement quand on fait “bravo”, ou “au revoir”. Et donc limiter la frustration. »

Encore confidentielle dans l’hexagone, la LSB, Langue des Signes pour Bébé pour son appellation française, est pourtant largement utilisée au Etats-Unis.Nathanaëlle Bouhier-Charles, emballée par le concept, l’en ramène en 2005, l’adapte, et travaille depuis à la faire connaître. Une association, Signe avec moi, des livres, les ateliers pour former les parents partout en France, l’idée fait son chemin, doucement. « On progresse, c’est indéniable, note Nathanaëlle, mais les Français restent méfiants.

Pourtant, c’est un outil formidable! Aux Etats-Unis, tout le monde connaît les rudiments de la langue des signes, la 5e plus utilisée du pays. On l’utilise dans les crèches, les écoles, partout! Il faut voir le sourire d’un bébé qui signe, et le plaisir qui est le sien d’être entendu! » Et Valia d’ajouter: « Beaucoup pensent que signer va retarder la parole,mais non!

Quand ils deviennent capables de parler, les mots prennent progressivement le pas, parce que c’est quand même plus pratique et précis. Anthéa, ma fille, a aujourd’hui 3ans et demi, et c’est une vraie pipelette! »

Ces bébés calmes, qui pleurent moins, expriment leurs émotions, donnent en tout cas à réfléchir. Et rappellent, d’une main, que ce n’est pas parce qu’un petit ne parle pas qu’il n’a rien à dire.

POUR SE LANCER

  • Le livre : « Signe avec moi », de Nathanaëlle Bouhier-Charles, 2005, édition Monica Companys. http://www.signeavecmoi.com
  • A Marseille : « Ateliers au Zèbre Zen : sur inscription, 55€ le cycle de 5 séances (un adulte et un enfant); tarif famille: 70€. Adhésion: 25€. A l’Academie de hatha yoga, 8, rue des Héros,1er 06.98.22.45.54 http://www.lezebrezen.org
  • à AixLudo’Signe, chez Kid&Sens, session de 5 séances, 85€. 0442641186. http://www.kid-sens.com
  • Les cours en ligne de Lingueo : Langue des Signes pour Bébé, 99€ les 5 cours en visioconférence, livre « Signe avec moi » inclus. http://www.lingueo.fr

Source Marseille l’Hebdo
Un grand merci à Sophie Cabiten !

La langue des signe pour bébé dans Marseille l'Hebdo

La langue des signe pour bébé dans Marseille l’Hebdo
Un grand merci à Sophie Cabiten !

Communiquer avec bébé

Laisser un commentaire

L’art de communiquer avec les bébés

Fini le stress pour communiquer avec bébé avec la langue des signes pour bébé 🙂

Fini le stress pour communiquer

© Si vous réutilisez cette image, merci d’ajouter un lien vers Languedessignesbebe.com quelque part sur votre site/blog.

Comment utiliser le langage gestuel avec bébé ?

Le langage gestuel permet aux bébés entre 9 mois-3 ans de communiquer avec leurs parents bien avant la mise en place de la parole. C’est un dimension nouvelle dans la relation parent-enfant

Le langage gestuel en pratique

Il n’existe pas de mode opératoire proprement dit. L’idée est d’associer un signe (qui traduit un mot-clé, une idée, une envie, un besoin) à la parole. Lorsque le parent questionne, commente, joue, chante ou même lit une histoire, il peut introduire certains gestes très basiques pour illustrer le fait de manger ou de faire pipi, par exemple, et ce, dès qu’il sent son enfant réceptif.

Un mode de communication que bébé adore !

Tout droit venue des États-Unis, cette pratique découle d’un constat physique : un jeune enfant maîtrise les muscles de ses bras et de ses mains avant ceux de sa bouche. Il est donc très tôt en mesure d’exprimer, au moyen de gestes simples, ses demandes, ses envies et ses émotions. Dès l’âge de 9 mois, un enfant commence naturellement à imiter ses parents. Il fait oui ou non de la tête, au revoir de la main, ou, pour jouer, il se cache les yeux derrière les mains.

La création du langage gestuel vient de l’envie d’élargir cette palette de signes afin de permettre aux bébés de limiter leurs frustrations, de signifier leurs émotions et d’être mieux compris de leur entourage.

Présent outre atlantique depuis presque 30 ans, cet outil de communication émerge actuellement en France. Il offre à l’enfant préverbal un moyen de communication avec des gestes afin qu’il puisse s’exprimer avant l’acquisition du langage oral, et permet d’établir un lien respectueux et de compréhension réciproque dès le plus jeune âge.

C’est en les introduisant dans leur quotidien, tout en les associant à la parole, que l’entourage de l’enfant va transmettre les codes gestuels à l’enfant. Les ateliers de communication gestuelle proposent des supports ludiques concrets pour permettre aux parents cette transmission.

Les ateliers « Gestes et Paroles » sont des moments de partage complice entre parents et enfants durant lequel l’animatrice propose des signes adaptés à la motricité des enfants en bas âge, essentiellement grâce à des comptines, des jeux de doigts, des mises en scènes d’histoires sous forme de ballades gestuelles,  et des lectures.

Communiquer avec bébé est naturel

Touts petits déjà, on stimule les enfants par des mimiques du visage et du corps. Facilement les enfants intègrent cette perception visuelle ; ils utilisent leurs mains en nous imitant et savent faire bravo, les marionnettes, au revoir, jouer à cache-cache, pointer du doigt ou bien vous tirer par le bras pour se faire comprendre. L’habileté gestuelle et corporelle se développe rapidement.

Les jeunes enfants maîtrisent bien plus vite leurs corps, les muscles de leurs bras et de leurs mains que la complexe coordination vocale et respiratoire qui se mettra en place progressivement jusqu’à l’âge de 3 ans.

MarieClaire aime la langue des signes pour bébé

Laisser un commentaire

Apprenez à parler « bébé »

Voila le titre du petit article sur la langue des signes pour bébé & Lingueo.fr de MarieClaire  dans le Marie Claire de Juin 2012 – N° 718

La langue des signes pour bébé dans MarieClaire

La langue des signes pour bébé dans MarieClaire

Contenu de l’article au format texte:

Difficile de décrypter les cris ou les pleurs d’un bébé. Pour y remédier, le site Lingueo propose des cours de langue des signes aux parents, et faciliter ainsi la communication avec leur bébé (dès 7 mois).

Une bonne idée ?

« Oui, a priori, selon Sylvie Beacco, psychothérapeute.
Cette méthode peut stimuler les compétences cognitives de l’enfant et lui permettre de se faire mieux comprendre pour les choses indispensables. Mais attention à ne pas oublier que pour les enfants qui ne sont pas malentendants, ce langage est transitoire et doit vite laisser place aux mots. « 

Les cours particulier de langue des signes pour bébé de Lingueo

En savoir plus sur MarieClaire :

Marie Claire est créé par Jean Prouvost en 1937 sous forme d’hebdomadaire. édité a 400000 exemplaires.
Le magazine contient différentes rubriques sur la mode, le tourisme, le cinéma, la littérature, la musique, les spectacles et les expositions, les cosmétiques, des portraits de stars et de personnes connues en France et dans le monde, des conseils pour être en forme, des conseils sur la vie en couple, des recettes de cuisine, des nouveaux produits alimentaires et des accessoires pour la cuisine, un jeu-test et un horoscope.

Le site web de MarieClaire : www.marieclaire.fr

Fais-moi un signe

Laisser un commentaire

La communauté de communes de la Champagne picarde organise une session de six semaines pour découvrir le langage des signes à destination des bébés.

AUDREY BAUCHET, de l’association Famille, enfance et réseaux sociaux (FERS) de Laon, organise ces ateliers intitulés « Signe-moi un mouton ». Audrey Pamart, coordinatrice au relais « Trottin Trottine », a eu la fabuleuse idée de lancer cette initiative. Dans les ateliers qu’elle concocte autour de comptines, de jeux et de chants, Audrey Bauchet lance une façon de communiquer, pas forcément connue de tous.

Un langage adapté aux enfants

Le concept est simple : réunis avec des parents, grands-parents ou assistantes maternelles, on s’amuse à parler de quelque chose, de quelqu’un ou de quelque part, mais avec des signes. On s’aperçoit rapidement que ce moyen de communiquer n’est pas simple, et pourtant ludique et passionnant. « Votre enfant de 9 mois pleure. Il n’a pas faim, vous le savez, ni sommeil et vous venez de changer sa couche. Alors pourquoi pleure-t-il ?

Besoin d’un « décodeur » ou simple frustration ? Faire au revoir de la main, applaudir, dire chut un doigt sur la bouche, souffler quand c’est chaud. Le « décodeur » n’est-il pas là ? Ce langage est déjà universel. A partir de 12 mois, les enfants peuvent disposer d’un vocabulaire gestuel, leur permettant d’exprimer leurs émotions, leurs envies ou même sensations. L’enfant arrive à agir sur son environnement de manière plus précise que par des cris. C’est un langage adapté à son développement moteur avant l’âge de 15 mois ».

Une gestuelle qui fait naître une passion…

Tous les lundis pendant six semaines, rendez-vous est donné pour cet échange. Au programme aujourd’hui, les animaux et les personnes. Un tour d’horizon où l’on voit comment se dessine, avec les mains et les doigts, une tortue, un cheval, une souris. Ou bien même un papa, une maman, un frère, une sœur… Une gestuelle qui fait naître une passion, tellement on aime cette « langue ». Les enfants adhèrent et en raffolent. Une ouverture d’esprit naît chez les bambins et on prend immédiatement conscience que ce langage est normal, qu’on devrait forcément le connaître.

Audrey Bauchet s’exprime avec des chansonnettes en langue des signes, comme une souris verte, que les six enfants écoutent en silence avec attention. Un vrai conte de fée, on s’émerveille. Seule dans tout le département, Audrey Bauchet fait des pieds et des mains pour satisfaire toutes les demandes des cantons. Et avant chaque départ, c’est le signe de revenir vite qui se dessine.

Older Entries Newer Entries

%d blogueurs aiment cette page :