On a testé…

la langue des signes pour bébés

Bébé grogne, bébé chouine, bébé est tout rouge.
Et si, pour communiquer avec lui,
vous utilisiez les mains?

On a rendez-vous sur Lingueo.fr, un site spécialisé dans l’apprentissage des langues. Pour apprendre la langue des signes pour bébés, comme pour l’anglais ou l’hé­breu, il suffit de s’y connecter, de lancer Skype et de faire tourner la webcam.

Les avantages de ce télé-apprentissage sont indé­niables.

Outre le fait de pouvoir jouir du plaisir d’apprendre depuis son canapé, et en petite culotte, personne ne pourra assister à nos gênantes gesticulations. Nous voilà donc rapidement en face de Florence, notre profes­seure. Celle-ci se présente à nous en posant son index droit au milieu d’un V formé par les doigts de l’autre main dessinant ainsi un genre de tong.

Florence doit aimer se balader les doigts de pied à l’air libre, car chaque personne se choisit son « nom signe » en raison d’une caractéristique physique. Le cours commence et Florence nous apprend d’abord les signes les plus utiles pour le dialogue avec l’enfant, comme « encore » (on reprend le geste du temps mort au basket) ou « lait » (on ressert une main comme une pince et on place l’autre main à la verticale). Puis arrivent « papa » (on caresse sa moustache), « maman » (on caresse sa joue), « fille » (on fait courir deux doigts le long de sa joue, comme pour toucher le ruban d’un chapeau noué sous le menton) ou encore « garçon » (on passe sa main sur son front, comme pour faire apparaître une casquette).

La farandole de signes bizarroïdes dé­boussole quelque peu et ne manque pas de faire sensation auprès de notre enfant installé à côté de nous alors que le cours s’achève. Cela tombe bien car il faut vite tester » notre apprentissage. Nous voilà donc lancés dans une conversation en langage des signes avec le petit. En quelques instants, celui-ci semble saisir les gestes simples, et s’amuse même à les reproduire devant nous avec une aisance déconcertante. Mais il a 2 ans et parle déjà, même de façon rudimentaire.

Chez les bébés, qui peuvent débuter l’apprentissage dès 7 mois, l’apprentissage des signes est plus long et passe par plusieurs étapes. Il faut d’abord leur montrer les gestes, puis leur faire com­prendre leur sens avant qu’ils ne se les approprient et puissent les reproduire eux-mêmes. Au total, le processus peut prendre plusieurs mois. Pour nous, il ne faudra que cinq cours d’une demi-heure éta­lés sur cinq semaines, et assortis de la compulsions d’un petit livre de vocabulaire, pour maîtriser sérieusement la langue des signes pour bébés. Tout ça depuis son canapé !

Doolitlle : On a testé… la langue des signes pour bébés

 

A propos de Doolittle

DOOLITTLE est un magazine de mode, culture, et société, entièrement dédié à l’enfant. Bien dans son époque, DOOLITTLE s’adresse à des parents dont le modèle familial s’est largement diversifié.

DOOLITTLE se découvre chaque saison comme une plongée dans le monde de l’enfance. Un monde pastel, tendre et coloré mais aussi un monde espiègle et turbulent, un monde d’émotions fortes.

L’enfant DOOLITTLE n’est pas une icône endimanchée sage comme une image : il rigole, il pleure, il se bagarre avec sa petite sœur ; il grimpe aux arbres, s’éberlue au cinéma, demande d’où vient le vent, s’éblouit au cirque, s’inquiète sans cesse de savoir “quand est-ce qu’on arrive”, et ne veut jamais manger ses épinards…

Vivant, esthète, unique, DOOLITTLE mélange news, mode, voyage, reportage, société, psychologie, cahier pratique, témoignages des lecteurs et de leurs enfants, agenda : c’est une mine d’informations, c’est une mode en mouvement, c’est un voyage ludique et passionné au pays de l’enfance.

En savoir plus sur Doolittle & sur Facebook

Publicités